Présentation

SAVOIR-FAIRE &TECHNIQUE BSLYK BIKE

La société BSLYK BIKE spécialiste dans un domaine de haute performance, le montage de roues artisanales. Nous vous conseillons, concevons, fabriquons et commercialisons les roues les plus performantes possibles.

Des roues qui constituent une sensible amélioration, de hautes valeurs ajoutées que l’on puisse apporter à un vélo et ce, sur différents plans :

  • La performance
  • Le dynamisme
  • La maniabilité
  • Le comportement
  • Le confort
  • L’esthétique

Nous appuyons notre parfaite connaissance du montage des roues et notre expertise technique au travers de notre passion : Le vélo.

L’art d’assembler une roue est aussi important que les composants qui la constituent. Nos roues sont montées à la main avec des composants de qualité, que nous choisissons ensemble. En plus de nos solutions techniques et de la qualité des composants utilisés, les performances de nos roues sont optimisées par la qualité de nos assemblages.

Attentifs aux exigences, aux attentes de nos clients, la société BSLYK BIKE répond favorablement aux choix de nos clients, en fonction de leur morphologie, de leur pratique, des types de terrains pratiqués, des objectifs et du budget. Nous prenons en considération l’ensemble de ces éléments afin de vous proposer le montage qui vous correspond le mieux. Chaque paire de roues commercialisées par la société BSKYK BIKE est donc conforme à un haut niveau de performance, semblables aux équipes professionnelles.

Nous nous devons de viser l’excellente, en proposant l’expression la meilleure de notre savoir-faire. C’est sur ces lignes que se définit le style et l’engagement de la société BSLYK BIKE.

BSLYK BIKE EN CHIFFRES POUR 1 ROUE (32 T)
  • MONTAGE 1 ROUE : ⩭ 2 à 3 heures
  • TOURS DE CLEFS A RAYONS : ⩭ 383
  • TENSION (KG) : 110 Kg X 32 Rayons = 3520 KG
  • DIFFERENCE DE TENSION : 5% entre les rayons Kg
  • TOLERANCE VOILE : N’excède pas 0,05 mm (Epaisseur d’un ticket de caisse)

LES ÉTAPES DE MONTAGE D'UNE ROUE

Chaque paire de roues commercialisées par la société BSKYK BIKE est conforme à un haut niveau de performance, semblables aux équipes professionnelles.

Pour définir la longueur des rayons, le monteur devra dans un premier temps déterminer le type de croisements, en fonction de la morphologie du client.

Pour ce faire, le monteur pourra s’appuyer sur les logiciels de calcul de longueur de rayons et au préalable saisir de nombreux paramètres complexes, le type de rayons coudés ou Straight Pull, le nombre de croisements, le diamètre de la jante, l’asymétrie et la géométrie des moyeux.

Trop longs, les rayons en fin de filetage ne seront pas tendus, trop courts les écrous casseront par manque du nombre de pas, de spires dans le filetage. L’ensemble de ces éléments s’opèrera sur la qualité de montage de notre paire de roues artisanales.

Le montage d’une roue commence par le laçage : L’assemblage des différents éléments, moyeux, rayons écrous et jante.

Au cours de cette première étape les écrous/rayons sont lubrifiées à base d’huile végétale naturelle, l’huile de lin.

La lubrification est très importante pour permettre et faciliter, une mise sous tension suffisante des rayons et ne pas contraindre les écrous lors du montage. Jouant un double rôle, lubrifiant dans un premier temps et frein-filet dans un second temps. Se figeant lors du séchage cette “Colle naturelle”, une fois solidifiée, devient très résistante, tout en conservant son entière souplesse, permettant ainsi les ajustements ultérieurs.

Son rôle, également combler les interstices entre écrous et rayons, optimisant ainsi une parfaite étanchéité contre les impuretés (eau, boue, poussières).

Cette étape consiste à visser les écrous de manière égale pour mettre l’ensemble des rayons en pré-tension.

Cette opération vise à réduire au maximum les instabilités de la roue qui pourraient apparaître durant les différentes étapes de montage, permettant de réaliser un dévoilage, une mise sous tension efficace.

Si le montage des rayons parait régulier, la roue peut sembler pratiquement terminée à cette étape du montage. Mais il n’en est rien, car l’ensemble du travail reste à faire. Quatre opérations principales restent à effectuer et non des moindres, s’agissant du centrage, de la correction des sauts, du dévoilage et de la tension des rayons.

Des étapes fondamentales sans lesquelles, des déséquilibres pourraient exercer des contraintes aux éléments de la roue, voire même réduire leur durée de vie.

La roue est ensuite placée sur le support de montage, appelé communément « Pied de centrage », « Pied de montage ». Le monteur visse les écrous, un tour à la fois à l’aide d’une clef à rayons jusqu’à l’obtention d’une tension régulière.

Arrivent ensuite les délicates opérations de dévoilement latéral, vertical et de centrage. Le plus difficile réside au cours de ces deux opérations, dévoiler et centrer, sans que chacune de ces opérations interfèrent entre elles.

Cette aptitude, le monteur de roues artisanales l’acquiert avec l’expérience et le temps et garantir à nos clients, des roues réactives, nerveuses, fiables et robustes.

La mise en tension est effectuée à l’aide d’un tensiomètre. Cette tension doit être élevée et homogène. A ce titre, la société BSLYK BIKE, possède 6 tensiomètres, les plus utilisés et connus du marché.

Certaines jantes, de par leur légèreté, de leur spécificité nécessitent davantage d’attention particulière, de réglages et plus de temps passé qu’habituellement. Il est important de mesurer, d’ajuster et d’obtenir une répartition homogène des tensions au cours du montage.

Notre objectif, ne pas avoir plus de 5 % de variation entre le rayon le plus tendu et le rayon le moins tendu.

Pour réaliser le rodage, également appelé ” cassage “, on applique une force axiale sur la jante en maintenant le moyeu en place.

Par ces actions, le monteur reproduira de fortes contraintes que la roue pourra rencontrer sur le terrain. Les écrous sont mis parfaitement en place au niveau de leur point d’appui sur la jante, les têtes de rayons se logent parfaitement dans les flasques du moyeu, et les rayons prennent ensuite leur courbure et leur allongement définitifs.

Après chaque action de « Cassage », on effectue un contrôle de l’ensemble de ces paramètres et le cas échéant, on apporte une correction concernant le centrage, le voile, et la tension des rayons. Ces étapes seront répétées jusqu’à ce que chacun des paramètres mesurés deviennent stables.

Une fois cette étape finalisée, la roue est parfaitement stabilisée.

Une roue parfaitement tendue, sans voile, sans saut, parfaitement centrée avec des rayons équilibrés ne voit pas pour autant sa stabilité et ses performances garanties dans le temps.

Le ligaturage permet d’augmenter la durée de vie de la roue, aussi une meilleure rigidité et un meilleur rendement de la roue.

Autre avantage du ligaturage non négligeable, la tenue des rayons en cas de casse. Evitant ainsi de venir frotter ou de se coincer dans le cadre ou dans le dérailleur et d’endommager le vélo, permettant au compétiteur de poursuivre sa compétition sans devoir s’arrêter.

X